vielle en Pays-Bas

par Cor Westbroek (traduction en français par Martin Swart), PAYS-BAS
Hollande


Comme dans beaucoup de pays d’Europe, il existe aux Pays Bas une culture de la vielle à roue.

On connaît peu de cette histoire de la vielle à roue néerlandaise, excepté aux temps les plus anciens, le fait que la vielle fut un sujet de prédilection pour des peintres comme Peter Breughel, Jérôme Bosch ou Jan Steen. L’instrument était alors surtout joué par des musiciens ambulants et des mendiants.

L'enfer du musicien (détail)
Triptyque du Jardin des délices.
Jérôme Bosch (XVe siècle).


Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Extrait d'un tableau de Breughel le Vieux
Extrait d'un tableau de
Jan Steen (XVIIe siècle).


Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Tableau de Jan Steen
Extrait d'un tableau de
Breughel le vieux (XVIe siècle).


Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Après la disparition quasi complète de l'instrument, une redécouverte de la vielle à roue se développa dans les années soixante-dix du vingtième siècle. Le mouvement folk de ces années-là n'a pas manqué les Pays Bas avec, entre autres, le résultat que la vielle à roue redevint "à la mode".

Le revival folk signifie en premier lieu une popularité croissante de la musique "Celtique". Puis la musique du pays et de la Flandre fut "découverte", suivie par les musiques de France. Des groupes comme "Malicorne", "La Bamboche", "Le Grand Rouge" et "Mélusine" devinrent très populaires auprès du public folk. Par conséquent, des instruments comme la vielle à roue et la cornemuse connurent un regain de popularité également. Mais on ne jouait pas seulement de la musique française, notre propre patrimoine fut aussi redécouvert. Des groupes comme "Wolverlei" et "Voorheen Turf" se servirent abondamment de la vielle à roue pour leurs musiques traditionnelles néerlandaises. Les vielles furent construites au début selon des exemples français par des pionniers comme André Klaassen et Jaap Mulder. Plus tard suivirent des modèles plus autochtones, souvent des fac-similés après des peintures de Breughel et Bosch (v. peintures ci-dessus).

Dans les années quatre-vingts beaucoup de vielles à roue n'étaient pas d'une qualité exceptionnelle, et beaucoup d’amateurs de l'instrument se mirent à la construction d'instruments - souvent avec beaucoup d'enthousiasme mais sans beaucoup de connaissance ni résultats. En jouant on découvrit que la vielle à roue demandait de hautes exigences ; la Hollande compte maintenant un facteur de vielles à roue professionnel : Frits van't Hooft.

Au début des années quatre-vingts la Fondation Vielle & Cornemuse fut créée. Elle a pour but de mettre en évidence la vielle et la cornemuse à l'attention du public Néerlandais, entre autres par l'organisation des cours ; depuis 1985 la Fondation organise des cours deux fois par an. Entre-temps plus de trente cours d'un week-end furent organisées et depuis 1993 des cours sont données à une fréquence mensuelle.

Parmi les groupes les plus importants dans lesquels un rôle principal fut donné à la vielle à roue, on peut noter "Qwertyuiop", où Martin Swart (lauréat du concours de Saint Chartier 1982) joua un rôle important - Martin Swart fut plus tard un initiateur dans "Swart & Co". Hélas, ces groupes n'ont jamais enregistré de disques ou CD. En outre, on connaît le groupe "Appellation contrôlée" dans lequel Gaby Schreiner et René Meeuws pratiquent la vielle à roue. Ce groupe joue, entre autre, de la musique de compositeurs contemporains et montre ainsi que la vielle est un instrument hautement qualifié, qui peut interpréter tous les genres musicaux différents. "Appellation contrôlée" a enregistré deux disques : "Appellation contrôlée" et "TIZ. Gaby Schreiner et René Meeuws forment également un duo se consacrant à la musique de la période baroque.

photo

En 2001 on peut constater qu’il y a beaucoup de joueurs de vielle à roue aux Pays Bas, bien plus qu'il n’y en a jamais eu ! En Hollande la vielle à roue connaît entre-temps une vie florissante.

logo fondation Cor Westbroek
(traduction en français par Martin Swart)


Site web : http://www.antenna.nl/draailier-doedelzak/

E-mail : sdd@antenna.nl



Retour à la carte - Haut de la page

Copyright 2002 - Cor Westbroek, PAYS-BAS - Reproduction interdite