titre



"La vielle à roue n'est pas l'apanage d'une région. Dans sa version alpine, elle est souvent plate, en voyage vers d'autres lieux et vers d'autres musiques. Elle continue à faire naître des passions, à faire vivre des histoires. Elle est de toute manière une vie en soi, et nous accompagne un moment."

Michel Bianco - Sansougna in "Trad'Mag" N°55 p38


Écoutez bien le chant des cigales, et vous arriverez sans doute à distinguer un autre chant : celui de la sansonha ... En Provence, la sansonha n'est autre que la vielle à roue ! On dit également "que sansonha ..." pour parler d'une vieille femme radoteuse - ce qui n'est pas très gentil pour la vielle. Remarquez "tutupanpan" signifie bien galoubet-tambourin ...

Au travers de ces pages, nous vous invitons à découvrir le parcours et l'histoire de la vielle à roue dans ce pays bercé par le soleil et les poèmes de Frédéric Mistral, ainsi que l'action de tout ceux et celles qui vivent et défendent au quotidien cette forte entité culturelle.

Mais avant d'entamer notre voyage, je voudrais remercier avant tout :

        - Pierre-Olivier Ginestière, luthier, sans qui ce dossier n'aurait pu être réalisé ;
        - Sergio Berardo et Michel Bianco pour leur participation, leur accord de publication et de diffusion ;
        - Jacky Rageade, luthier, et son épouse pour leur participation et leur accord de publication ;
        - Chiara Negro, pour son aide et sa participation,
        - Et tous ceux qui m'ont apporté une aide de près ou de loin dans la réalisation de ce dossier.

Vous êtes prêt ?



Choisir la page - affichage automatique.



Retour à la carte - Haut de la page


Copyright septembre 2000 - Reproduction interdite